02 22 66 53 70      

Les Trans en taxi, c’était de la folie !

Au moment ou la Bretagne ressemble le plus au cliché de la Bretagne : « du vent de la pluie et même les embruns maritime qui nous viennent de Paris », Le Breton à cette intention de nous apporter le soleil du monde entier au mois de décembre ! C’est à ce moment que les festivaliers contact un « taxi Rennes nuit ».

Cette année l’intention était plus qu’accomplie ! Alors, pour nous les chauffeurs de Rennes.taxi, comment vivons-nous cet événement dans nos voitures ? Parmi les 87 groupes qui ont fait vibré les scènes des Trans’ nous n’en avons écouté aucun ! Par contre, nous en avons entendu parlé ! De l’écoute à l’entente, il y a des témoignages et des histoires  que l’on vous propose dans cet article !

On saute au concert, comme on saute dans un taxi !

Commençons par les témoignages de Julie et Antoine qui avaient leur guiboles toutes molles à force d’exercer des « Hoppy Jump Jump » sur le rap local des enfants terribles : « Columbine ». Résultat pour notre couple de briochins : une Stan Smith égarée dans la foule ! Donc, cher lecteur, si tu as retrouvé la basket, tu peux viser le panier d’objets retrouvés que nous avons dans nos voitures ! Pour nous contacter, c’est comme pour réserver un « taxi à Rennes nuit » : téléphone ou formulaire !

Du Dub, un taxi et de l’amour !

Autre couple qui a pris place à l’arrière de nos berlines, « on devine, des monarques et leurs figurines, juste une paire de demi dieux, livrés à eux… » ils osaient et osaient… jusque à ce que le chauffeur ne les sorte de leurs ardeurs. Mathurin et Flore se sont enlacés sur le dub de Oki Dub Ainu Band ! Vive l’amour ! Nous, les chauffeurs de Rennes.taxi, nous leur souhaitons beaucoup de bonheur. Oui à l’amour, mais pas dans nos taxis !

« Mon taxi, ce n’est pas une boîte de nuit »

5 heures du matin, l’heure ou certains ont des frissons et claquent des dents sur le rythme des Confidences Man ! 3 jeunes nantais ont pris possession de l’autoradio pour une découverte musicale très colorée. Difficile pour le chauffeur de rester concentré sur la route et de gérer les clients qui ont toujours l’impression qu’ils sont au Parc Expo ! Mais, on les remercie quand même pour la découverte.

Pendant les Trans, il n’y a pas de train-train quand on appelle un « taxi Rennes nuit », il y a surtout des visages enjolivés par des sécrétions euphorisantes. Certains plus que d’autres, mais tant que les les clients restent correctes et propres, c’est un plaisir d’exercer cette profession.